SPECTACLES.html
 

Bérénice

de Jean RACINE


THEATRE DES MARTYRS

ATELIER DE CAROUGE (GENEVE)

2009


Interprétation

Vincent Bonillo (Titus), Pierange Buondelmonte (Rutile), Anne-Pascale Clairembourg (Bérénice), Itsik Elbaz (Antiochus), Aurore Fattier (Phénice), Philippe Morand (Paulin), Renaud Van Camp (Arsace).

Décor Vincent Lemaire

Costumes  Catherine Somers

Coiffures, maquillages 

Catherine Friedland

Collaboration musicale  Edwige Baily & David Callas

Vidéo Benoît Gillet

Assistante à la mise en scène  Christelle Alexandre

Lumières et mise en scène 

Philippe Sireuil


Production

LA SERVANTE & THEATRE DE CAROUGE (GENEVE) - ATELIER DE GENEVE, THEATRE DE LA PLACE DES MARTYRS





 
 

C’est un titre d’abord, quatre syllabes qui résonnent comme une douce caresse,

comme s’il fallait par avance apaiser et soigner les blessures qui viendront.

C’est une tragédie classique,

mais le sang n’y coule pas, laissant toute la place aux larmes.

C’est à Rome - au temps des Romains -,

comme on le dit quand on apprend la grande histoire à l’école,

avec une reine étrangère dont la cité ne veut pas,

un jeune empereur qui se soumet à l’Etat et à sa raison,

un ami fidèle écartelé entre le désir et le devoir,

un conseiller jouisseur et des confidents impuissants.

C’est donc hier, avant-hier même, donc à distance,

pour que nous regardions et écoutions encore mieux,

mais cela nous bouleverse encore aujourd’hui.

C’est l’histoire de deux amours, - l’un licite et l’autre non,  qui s’interdisent.

C’est le récit de la passion, l’avouée comme l’inavouable.

C’est la violence de la déraison de l’Etat.

C’est le torrent incandescent des mots.

C’est la douleur d’un triple renoncement.

C’est la beauté d’une langue.

C’est l’exaltation de nos musiques intimes.

C’est Bérénice.


PHILIPPE SIREUIL

 
  1. photos de Danielle Pierre ©

                                                                                                                         

LS___BERENICE_%282%29.html

Extrait de l’Emission Radio HAMLET du 31.01.2009,

(critique et entretien)

©RTBF

LS___BERENICE_%282%29.html